Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au matin, j'ai de la poussière d'or sur les doigts, je me frotte les paupières avec et je vois le passé, comme si c'était aujourd'hui: j'ai des yeux magiques"

Eben est un jeune africain aux yeux très bleus très rares. Ses yeux ont un passé, une histoire très douloureuse. Eben écrit l'histoire de sa tribu, les Hereros. Celle-ci a vécu l'occupation nazie. Les allemands, venus coloniser la Namibie se comportaient très mal envers la population africaine, et un jour ceux ci décident de se révolter. Ils font des morts chez les occupants mais les allemands reviennent à l'assaut, et se rendent coupables d'un des premiers génocides du XXe siècle. Eben nous raconte cette histoire avec beaucoup d'émotion, comme lui l'a vécue.

Ce roman est court, mais on y plonge entièrement du début à la fin. Ces faits historiques sont peu connus et cela rend le livre plus intéressant encore. L'histoire est très émouvante même si elle est terrible, on y plonge avec Ebenzebe qui porte sur ses épaules le poids de tout un peuple.

Manon

Eben a la peau sombre. La peau sombre et des yeux bleus. Il est un descendant des Hereros mais c'est d'un homme blanc que lui viennent ses yeux. Il va ici, le temps d'une lecture, nous raconter l'histoire de son peuple et de la couleur de ses yeux..

C'est un très beau livre. Le récit d'Eben nous prend à la gorge, nous fait frémir. On découvre au fil de son récit les évènements méconnus du génocide des Hereros et on se retrouve plongés pendant un bref instant au bord de l'Atlantique, en pleine Namibie. Une histoire qu'on ne lâche pas.

Nora

Eben ou les yeux de la nuit de Elise Fontenaille
Tag(s) : #roman (drame)

Partager cet article

Repost 0